jeudi 8 novembre 2007

Corneille, ou le succès d'une gloire qui n'en était pas une

CORNEILLE

Et oui, qui maintenant, dès qu'il entend ce nom, ne penses pas au Jeune homme habillé comme en hiver alors que sa peau est comme en été? Ce jeune homme qui a une voix juste mais point exceptionnelle et qui chante des chansons assez mélancoliques, le plus souvent accompagné d'une guitare?

Qui aurait pu s'imaginer que ce bonhomme rencontrerai le succés?

Il tate le terrain et nous dit que l'on vient de loin nous remémorant les racines (décidemment; racine, corneille, des grands du théâtre mélancolique...!) de l'humanité.
Mais le seul problème de Corneille c'est qu'il était céibataire!! Et oui! Un soir, alors qu'il était sur Meetic, il se dit tiens je vais écrire une chanson! Ohoh et quelle chanson?! Une de celle qui attire des minettes à la ronde en quête de coeur masculin solitaire. La solitude, c'est justement et la mélancolie qui l'a fait écrire cette chanson.

Qu'est-ce qui peut  y avoir de mieux que de crier l'on est "SEUL AU MONDE" sur les toits?
Et c'est là que le succés est arrivé!
Les nanas, oh c'est secondaire...

voila voila encore une connerie

juju

Posté par Mister Toad à 23:05:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Corneille, ou le succès d'une gloire qui n'en était pas une

    zWorSky !

    Posté par faitement, vendredi 9 novembre 2007 à 11:08:06 | | Répondre
  • succès

    Il y en a qui trouvent la clef du succès... il y en a d'autres qui restent devant la porte, à se demander s'il faut ou non entrer.

    C'est comme ça.

    J'aime bien Corneille. Je trouve qu'il chante bien.

    Passe une belle journée, mon Juju ! bisous à toi !

    Posté par Quichottine, vendredi 9 novembre 2007 à 13:08:50 | | Répondre
  • coucou

    en passant ! Où es es-tu du rennes carnet (si je ne m'abuse). Un toulousain avisé disait que "Carnet rennais" sonnerait mieux. A bientôt.

    Posté par Ennairam, dimanche 11 novembre 2007 à 15:51:32 | | Répondre
Nouveau commentaire